03/12/2014

CRUE DE LA SALS DES 29 ET 30 NOVEMBRE SUR LE CANTON DE COUIZA

PB308313.JPG

Le collège de Couiza a accueilli une famille de 4 personnes , habitant à proximité du collège et proche de la Sals,  hier de 20h à 22 h qui est ensuite rentrée chez elle dans la soirée, rassurée.
A noter :
Pas d'eau dans les maisons et les  commerces locaux ont joué immédiatement le jeu de la solidarité  : 8à8 et Intermarché se sont associés à la cellule. Ils se sont proposés spontanément pour fournir le nécessaire pour les équipes de secours.
Les équipes en place ont toutes été applaudies lors de la réunion pour leur engagement et leur disponibilité : un moment intense !Le sousvenir de la crue de 1992 n'est pas loin, il ressurgit aussitôt.. Il n'avait jamais été aussi fort que depuis 1992 .. la crue de ce week end a  marqué les esprits.
"Jacques Hortala dira à la Sous préfète qu'à Couiza le PPRI est tout à fait bien accepté, parce qu'il est un élément essentiel.
D'ailleurs, dira-t-il le Plan Communal de Sécurité PCS a été porté lors de la cellule de crise et n'a pas quitté la table, il était encore, lors de la visite, sur celle -ci

 Sous préfete Sylvie Siffermann et commandant lopez : satisfaits des opérations mises en place, a bien vérifié que la population n'ait pas été paniquée et ont félicité les équipes pour leur engagement auprès de la population notamment. 

la sous préfete apporté des madeleines aux sapeurs pompiers couizanais, lors de sa visite
Elle a félicité également la coordination des opérations compte tenu des risques encourus ..
Jacques Hortala l'a invitée à se rendre sur le pont du 17 août 1944 pour qu'elle se rende compte de la décrue, il  lui a montré les divers niveaux de montée des eaux. Accompagnés de son conseil municipal, des responsables pompiers dont le commandant Guy Mestre du SDIS, du capitaine Alain Cabrera Chef de Corps et du lieutenant Frédéric Ruiz de Couiza , Philippe Rodriguez correspondant routes du conseil général du canton,  de Michel Alandry, Président des l'association des sinistrés, des responsables de l'EHPAD Estamounets, de JP Albouy du collège JB Bieules, ainsi que la gendarmerie de Couiza, ils ont pu, avant que la pluie ne retombe plus légèrement sur Couiza analyser pleinement le risque d'un débordement de la Sals.
Deux problèmes majeurs  sur le canton (Rennes les bains et Sougraigne) . Pour Sougraigne le passage du transport scolaire pourrait être perturbé, mais la décision de le suspendre permettra demain de trouver une solution à ce problème..
Par ailleurs, les maires établissent d'ores et déjà le relevé des travaux à réaliser, compte tenu des dégats, pour pallier aux plus urgents et monopoliser les moyens de les réaliser très rapidement 

23:17 Écrit par CATHERINE MERCIER dans actualité, Blog, HONNEURS, NOS VILLAGES | Tags : sals, couiza, crue, inondations, canton de couiza | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

24/11/2014

Serres La Claranda menacée de s’éteindre au cœur de son territoire !!??

PB147976.JPG

Le café culturel La Claranda (La Claranda signifie en occitan la clarté, l'éclaircie..) est gérée par l’association du même nom, son établissement est situé à Serres, sur la route d’Arques.. Cette année, il fut le poumon tout au long de la saison  (printanière, estivale et automnale) de pas moins de 50 rendez vous culturels, musicaux ou de débats d’idées. Pourtant, ses bénévoles s’interrogent. « C'est pourquoi Il était nécessaire de marquer une pause, d’étudier la pérennité du fonctionnement général après 5 années d’existence » déclarera son Président Georges Bennavail lors de l’introduction au café citoyen de vendredi soir. Huit questions ont été débattues à l’issue d’une analyse complète de tous les atouts et faiblesses de la Claranda.

PB147983.JPG

 Les chiffres sont éloquents: Sur 5 ans,  5217 personnes ont été accueillies sur 89 événements et plus de 420 000 € injectés dans l’économie locale. Jean-Marie Fraysse et l'équipe dirigeante ont porté, défendu et mené le projet, mais la faiblesse des subventions et la fréquentation souvent insuffisante aux animations poussent les responsables à la vigilance.  

PB147975.JPG

La Claranda va rester allumée avec de nécessaires aménagements ou réorientations.

Le bilan, à l’issue de la  réunion très fréquentée et fort animée, est satisfaisant. Chacun s’y est exprimé et si l’équipe des bénévoles s’est vue renforcée, besoin s’est fait sentir de coordonner les initiatives, les animations pour une meilleure composition des programmations. (la Claranda est à même de jouer un rôle de coordination des initiatives artistiques sur la Haute-Vallée).

Un grand « ouf » de soulagement pour tous les amoureux du café culturel qui vont permettre à la Claranda de poursuivre ses concerts aux thèmes si dépaysant.

PB147984.JPG

Les personnes désireuses de s’associer au projet sont invitées à contacter l’association au 04.68.74.38.05 ou  contact@laclaranda.eu - www.laclaranda.eu

Sougraigne Les cathares se découvrent à Sougraigne

 

PB167992.JPG

Samedi dernier, de nombreux visiteurs ont salué le travail de Jean Louis Socquet Juglard, lors du vernissage de l’exposition que l’artiste affiche chez lui,  dans la galerie «Soc-art» à Sougraigne.  Alors que Jean-Louis  nous apparaît pertinent et semble toujours être là, à poser son objectif à l’heure propice, à capter la lumière qui glisse sur paysages ou nos monuments et les fixer pour l’éternité, les visiteurs il faut bien l’avouer, furent  conquis par cette résonance.

 

Des clichés hors du temps

Cette exposition reprend quelques principales photos que le photographe professionnel présente dans  l’ouvrage «Cathares entre mythe et réalité » écrit en étroite collaboration avec Dominique Dieltiens, historien.

Les empreintes du temps sont dévoilées  au travers des pages et le lecteur y découvre, à travers plusieurs thèmes, l’histoire des Cathares : la paix,  la foi, par le fer et par le feu et enfin l’héritage architectural vous invitent à aller un petit peu plus loin que la simple observation.   Les images nous apparaissent comme autant de caractères illustrant nos territoires.  La lumière, son reflet et son analyse  est omniprésente, elle l’illustre et se décline, donne encore plus envie à s’y plonger, s’y perdre pour mieux s’y retrouver. 

 

mythe  ou réalité ?

Ce magnifique ouvrage donne de nombreux prétextes à découvrir et s’approprier  ce territoire, tel un secret, au fil des pages.  « Voyons le peut être ainsi » semble nous murmurer le photographe..

De l’émotion, mais aussi des sentiments qui rassurent sur ce que furent les cathares, Jean Louis Socquet Juglard n’hésite pas à nous exprimer tout ce que ce mythe a de réalité  et  Dominique Dieltiens qui nous guide sur le chemin du savoir démêle la réalité du mythe. 

Voyager dans le temps, sur les pas de notre Histoire, au travers des paysages marqués et de tout ce qui fut le théâtre de son épopée, n’est ce pas cheminer et se retrouver un petit peu autour de se pays  ? Il suffit juste d’y goûter, comme nos deux auteurs nous invitent de le faire au fil des pages.

Beau livre, excellent cadeau pour les fêtes de fin d’année au prix de 25 €.

 

Toute personne désirant découvrir l’expo à la galerie « Soc-art »  ou se procurer le livre « Cathares entre mythe et réalité » dédicacé par JL Socquet Juglard, est invitée à prendre rendez-vous au  06.86.69.41.72 - Ouverture  tous les jours contact@soc-art.com - www.soc-art.com