24/12/2014

Couiza Le Préfet de l'Aude a constaté, sur le terrain, l'état des communes du canton sinistrées fin novembre

 

_DSC0093 copie.jpg

C’est tout un canton qui a accueilli  Louis le Franc Préfet de L’Aude, à l’occasion de sa visite du lundi 8 décembre dernier au matin. Elus, pompiers et SDIS, Directrice de l’EHPAD les Estamounets, Directrice du collège et gendarmes, tous les acteurs mobilisés lors de la crue de la Sals des 29 et 30 novembre dernier avaient tenu à répondre de leur engagement au secours des populations. 

 

Un diaporama qui reprenait les blessures du canton

Il y eut tout d’abord une réunion de travail au cours de laquelle Jacques Hortala présentait un diaporama  au représentant de l’Etat, reprenant  les dégâts causés et la réalité des inondations et des ruissellements, surtout au sein des communes les plus sinistrées du canton : Cubières sur Cinoble, Camps sur l’Agly, Bugarach, Sougraigne et Rennes les Bains. 

Cette forme de communication a grandement facilité la visite qui s’en est suivie malgré la pluie, tous les sites n’ayant pas pu être visités, en raison de leur accessibilité essentiellement. Monsieur le Préfet, accompagné de membres de la DDTM, ont pu apprécier alors la réalité des préjudices.

_DSC0090 copie.jpg

Plan Communal de Sauvegarde et alerte aux populations : appréciation des enjeux

Dans la situation vécue au cours de ce week end particulièrement pluvieux du 29 et 30 novembre dernier, Monsieur le Préfet a tenu a estimer la rapidité et la qualité des informations transmises depuis les Services départementaux auprès des populations et l’utilité du Plan Communal de Sauvegarde (PCS). A Couiza, les systèmes d’alertes Prédict, Météo-France et Médialert ont parfaitement fonctionné et la mobilisation en un quart d’heure des services concernés a prouvé la réactivité des agents. La cohérence et cohésion des interventions grâce à la cellule de crise a permis de constater qu’un exercice n’aurait pas été meilleur révélateur d’une mobilisation fort bien maîtrisée.  Les excellents réflexes sont adoptés.

Par ailleurs, l’appréciation de l’absence d'embâcles a prouvé l’efficacité des actions du SMMAR sur le canton.

 

Des services préfectoraux à l’écoute de nos communes

Le Conseil des Ministres, réuni le 10 décembre, a accordé le statut de catastrophe naturelle aux communes de notre territoire citées plus haut qui en avaient fait la demande.  Il est à relever que les maires ont fait preuve de responsabilité, refusant catégoriquement de «profiter de la situation». Monsieur le Préfet a détaillé aux élus les procédures, sachant que d’autres subventions conjointes (Etat, CG et CR) s’associeront pour doter en priorité les communes qui ont été touchées par ces inondations et ruissellements à moindre importance. 

Après les deux visites de Mme la Sous-préfète de Limoux Sylvie Siffermann les dimanche 30/11 et mercredi 3/12 suivant l’alerte, c’est donc Monsieur le Préfet Louis le Franc qui a pu constater que depuis Couiza, tout avait été mis en place pour préserver les populations du canton d’un risque  inondation majeur provenant tant de la Sals que de l’Aude.  

_DSC0089 copie.jpg

Les élus de nos communes du canton ont unanimement apprécié ces déplacements et n’ont pas manqué de le témoigner au représentant de l’Etat lors du déjeuner de travail qui s’est déroulé au Carnotzet à l’issue de la matinée sur le terrain.

 

13/10/2014

BUGARACH : Pic et cimes au menu de la 16e course de Bugarach

 

PREMIERES PHOTOS EN ALBUM : COURSE DES CIMES  

Les ENFANTS ... 

album en cours de montage.. merci de votre patience !!!

Catherine MERCIER 

 

bugarach,course,marche,course des cimes 2014

 

Une journée  généreusement ensoleillée n’était pas pour déplaire aux participants et organisateurs de la 16e course des cimes de Bugarach. Aux côtés d’un président heureux, les 65 adhérents «élargis» ont tous mis la main à la pate pour que cette fête soit une réussite, il y eut  Bernard bien sûr, mais également Pascal et tous les patrouilleurs bénévoles et associés qui ont révélé une course relevée qui demeure pourtant  prioritairement conviviale. Jouant à cache-cache avec le Pic tout est devenu magique pour les participants ce samedi, à Bugarach…

 

Au moins deux champions hors pair dans la course

Au milieu des 90 participants souvent anonymes de la course et des 20 marcheurs (marche nordique), nous relevé la participation de deux champions aux records exceptionnels : Mathieu Coustal,  couizanais, champion du monde cycliste (sapeur pompier) en 2005 et Christophe Cheval  catalan, double champion JO (1996 et 2000 -5°- en 4X100m) et 7 fois champion de France en 200 m, coatch athé santé et animateur de marche nordique à l’UPA 66. Relevé aussi la participation exceptionnelle du candidat bramais  venu à vélo et repartant de même après cette course qui regroupe autant d’audois que de catalans.

 

15 km et 340m de dénivelé avec des bogues et des senteurs particulières au site

 

Michael Leray, premier à passer la ligne d’arrivée  nous soulignait le plaisir de courir au milieu «des sous-bois magnifiques sur un parcours techniquement vallonné et très agréable». Ce sportif, triple vainqueur de la course, a très bien senti que dès le 2e km il avait fait la différence sur ses adversaires. Il a en effet bouclé le circuit de 15 km comptant 88 % de chemins et 340m de dénivelé en 1h 01.46 ’’.

 Nous aurons été très touchés par le grand et magnifique sourire de Carine Triucaz, première féminine qui conforte ses performances au niveau départemental, mais également les performances des vétérans dont Philippe Villanueva (VH2) qui trouvait le parcours juste un petit peu plus difficile que d’habitude. Aux marcheuses qui ne purent retenir leur plaisir de ramasser des châtaignes, nous faisons un clin d’œil amusé.

 

Nos locaux dans la course

L’excellent bugarachois Jean-Pierre Cros classé 21e  qui a été longuement applaudi à l’arrivée,  le résident secondaire Saussar Thierry  (36e) constituent des participations rassurantes et  très intéressantes à relever, mais elles ne doivent pas cacher la performance de Illan Castillo, trop jeune, qui fit le parcours en candidat libre –sans dossard- et qui termina au milieu des premiers concurrents.

Enfin, les 45 enfants, firent leur course au sein du village. Constitué d’une montée accentuée, le parcours mettait en valeur la  participation déterminée des plus jeunes qui ont fait souvent là leurs premiers pas en compétition, au pied du Pic et des cimes de Bugarach. 

00:16 Écrit par CATHERINE MERCIER dans Blog, NATURE, NOS VILLAGES, Sport | Tags : bugarach, course, marche, course des cimes 2014 | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | |