15/03/2015

Guy Fontalavie s'illustre dans un inédit de Mark Twain

 

P2219940.JPG

 

 

 

Mark Twain -que chacun connaît dans son âme d’enfant grâce à Tom Sawyer- a vendu bon nombre d’écrits, mais en avait conservé quelques uns…. Après son décès en 1910,  sa fille, unique héritière, refusât de les faire paraître en raison de leur caractère anticlérical. 

Les « Lettres de la Terre » éditées aux USA en 1962  ne purent l’être en France que depuis peu  c'est-à-dire tout juste ce 1er trimestre 2015. Et ce,  grâce à Jérôme-Pierre Vérain, éditeur parisien et à Guy Fontalavie, illustrateur demeurant à Rennes les Bains….

P2219871.JPG

Guy Fontalavie, illustrateur hors du commun

Le cursus de notre graveur aquafortiste en quadrichromie est des plus complet. A cet amoureux de l’Ecriture, de l’Illustration, des Couleurs et des Formes c’est  un diplôme des Beaux Arts de Paris mention très bien en  gravure au tout début de sa carrière professionnelle qui le lance. Depuis,  il a multiplié les œuvres d’art qu’il a parsemées en France et partout dans le Monde.

P2219875.JPG

Un graveur qui peint

P2219878.JPG

Guy Fontavalie conçoit ses réalisations et les imprime selon les techniques d’eau forte -qui crée le trait- ,d’ aqua tinta -qui crée la teinte- et enfin les imprime en quadrichromie...  Personne ne peut s’imaginer, combien, l’artiste s’amuse !  

Dans son atelier, que cet artiste-artisan nous a gentiment ouvert, nous avons aussitôt senti la chaleur des matières nobles nous envahir. De la lourde presse qui trône au milieu de la pièce et ses accessoires, en passant par les différents tableaux accrochés aux murs, la statue de la vierge et l’enfant  ou  aux nombreux poinçons,  médailles et bouts de bois très patiemment sculptés qui dorment dans les tiroirs ou s’étalent sur table aux côtés d’outils patinés et marqués par le temps et la matière, nous avons été surpris de la somme de connaissances, de la technique unique que l’artisan utilise. Détenteur d’une méthode de travail qui ne pourrait plus aujourd’hui s’acquérir, Guy Fontalavie fait de ses mains qui s’agitent, de ses doigts qui dessinent et patinent des créations artisanales, dignes de plus grandes expositions.

Jeux de couleurs primaires, il les multiplie et crée les plaques, les variantes qui accentueront le dessin ou la couleur qui marquera  à chaque impression, la feuille.

De son havre de paix qu’il cultive aux bords de la Sals, Guy Fontalavie  mesure à peine le bonheur qu’il vit dans son atelier, ouvert à la vie et à la lumière. L’inspiration qu’il puise ici ou à l’entour cultive pour une fertile création .. Et toujours il s’active au milieu des plus prestigieuses commandes pour faire de son geste un acte d’amour, dédié à l’éternité.

P2219882.JPG

 Chaque création est une œuvre d’art !

P2219898.JPG

Car Guy Fontalavie est l’un des rares artistes à être passé par la gravure pour exprimer les couleurs. Il se considère comme un graveur qui peint, et nous le rejoignons dans ces propos. Il fabrique lui-même ses outils, à l’ancienne, et toutes les plaques à l’origine de ses gravures sont entièrement réalisées à la main selon les techniques des 15° et 16e siècle, chères à Dürer ou  Rembrandt…

Il réalise ses œuvres uniques et originales, parfois tirées sur du papier artisanal, comme autrefois à la main..

Lettres de la Terre

Aujourd’hui, il a collaboré avec l’illustre Jérôme-Pierre Vérain pour une création tout aussi exceptionnelle. 

Cet ouvrage, d’une centaine de pages saura conquérir l’amoureux des belles choses, celui qui recherche des éditions qui sortent des sentiers battus ou qui,  tout simplement souhaite sourire des 10 lettres que Dieu a envoyé à Satan, en punition de son insolence et l’exiler  dans l’un des pires endroits de la création : la terre !.  Pour tromper son ennui, le plus turbulent des archanges adresse à ses deux collègues (Michel et Gabriel) des cartes postales fort  peu orthodoxes. Si la crédulité de l’Humanité ne lui inspire d’abord que des sarcasmes, il finit, face à ses misères, par se prendre de compassion pour elle. Sous la plume de Twain, le méchant n’est pas celui qu’on croit..

 

P2219901.JPG

P2219904.JPG

 

P2219912.JPG

 

P2219910.JPG

 

P2219917.JPG

 

P2219921.JPG

 

P2219933.JPG

 

 Le lecteur saura trouver les liens et les petits clins d’œil que l’Artiste a  parsemé et qui représentent  notre région… 

 

Ouvrage 27 €, en vente à Rennes les Bains, chez l’illustrateur au 3 Pont de Montferrand (11190) contact e-mail : guy.fontalavie@orange.fr . 

 

P2219936.JPG

 

 

Article & photos :  Catherine MERCIER

 

 

 

 

 

 

03/09/2014

Des coureurs de tous horizons

Une réussite au bon goût de sel 

94 participants à une belle course très ensoleillée et organisée de main de maître par l’association Salicorne. Son Président, Gilbert Cros, aux  côtés du Dr  André Authier Maire de Rennes les Bains et du premier vice-président de la communauté des Communes Jean-Claude Vaissière n’eurent que le sourire de la réussite pour tracer une première esquisse d’un bilan de course. Ils s’adressèrent aux coureurs en les félicitant de leur performance, car ils ont, comme les contrebandiers qui arpentaient jadis nos territoires, relier divers sites de façon assez discrète. 

Rennes-Sougraigne-Rennes pour un parcours qui met en valeur nos territoires

Les spécialistes nous le souligneront dès leurs lacets défaits, cette course très roulante est un trial exceptionnellement agréable et familial.. Les sous bois sont magnifiques et les quelques montées raides n’ont pas empêché des descentes très techniques. Au total, c’était 13.9 km d’une course qui serpentait depuis Rennes vers Sougraigne (le village), retour par Les Cloutets et Montferrand avec des points de vue grandioses et des petits havres de paix -notamment au hameau- remarquables, avant que les sentiers caillouteux n’entraînent les coureurs vers l’arrivée et la place des deux Rennes, beaucoup plus calme. 

Le balisage était très correct et clair, toujours des ravitailleurs en cours de parcours ont été placés là où la nécessité s’en faisait sentir et leur sourire et indications toujours moteurs de cette belle épreuve qui reste d’une qualité sportive reconnue parmi les courses hors stade.

 

 

Les premiers masculin Soulier Laurent (1h01'16'') et féminine Trincaz Carine (1h24'14'') n'ont pas trop souffert à leur dire.. Pourtant, la première féminine est montée sur le podium avec son bébé dans ses bras, belle image d'une maternité assumée et d'une forme physique éblouissante, les mamans d'aujourd'hui sont comme ça : elles vivent pleinement et courent aussi  ! 

Nos locaux, la montazeloise Luisa Tournié (licenciée à Quillan), une douche à la bouteille lui a permis de terminer la course plus facilement.. Sébastien Sarda, (couizanais licencié à Castelnaudary) a  assuré avec une aisance toute particulière, quant à Jean-Pierre Cros  (Bugarach) il a terminé à la très honorale place de 26e..

Rennes les Bains la douce qui charme les sportif

Les lots remis aux participants ont donné l’occasion d’emporter des produits locaux. 

La Salz et les structures thermales ont donné l’occasion aux coureurs de se rafraîchir en complétant leur participation d’un repos réparateur,  avant de regagner leur domicile pour reprendre leur train train quotidien dès lundi matin.

Catherine MERCIER Correspondante L'indépendant Couiza - Rennes les Bains. esquirol.catherine@orange.fr

Voir toutes les photos sur le blog