20/05/2015

Vincent Lagassé : Sa passion du rugby le conduit aux valeurs citoyennes

                       

 

P3020021.JPG

 

Lorsque Vincent Lagassé est arrivé au collège JB Bieules à Couiza, c’était pour un remplacement alors que l’année scolaire avait déjà débutée. Pourtant, notre nouveau CPE (Conseiller Principal d’Education, équivaut à l’ancien surveillant général) avait une attitude peu commune, au sein de l’Equipe dirigeante….

 

Il n’aura mis que quelques jours à boucler sa période d’observation et à passer à l’action.

Car avec Vincent, à prime abord timide, l’œil du CPE guette. A Noël, il était adulé par les élèves, tous vêtus en Père Noel, ils ont pu avoir leur fête digne et enfin qui leur appartenait vraiment.. Des ateliers « découverte » sous forme  d’activités sportives ou culturelles auront tiré définitivement un trait sur les fêtes ringardes de chants et de spectacles bien ordonnés.

 

La fin de l’année scolaire approche et déjà nous apprenons le départ de ce grand homme qui avait su gagner la sympathie et la confiance de tous : équipe dirigeante, pédagogique, personnels administratif et technique, parents et élèves du Collège JB Bieules. La nouvelle est tombée depuis une semaine à peine : major de garçons, second au concours national de CPE, ce petit fils d’italien, celui qui n’oublie jamais les valeurs de la Terre, celles-là même que sa maman Odette lui a patiemment apprises : justice, altruisme et générosité- aura su montrer qu’il n’a jamais ni oublié ni renié ses origines, ni ses crampons, mais qu’au contraire il les aura conjugués pour régler les conflits, puisque tel est son rôle…

 

P3190395.JPG

Vincent a connu le rugby professionnel à Albi et à Gaillac sous l’influence de grands personnages du rugby (Eric Béchu, Alain Gaillard), mais sa carrière de haut niveau a prématurément était stoppée par une grave blessure au genou. Il a fallu vite prendre une décision, aujourd’hui on peut dire qu’il aura su montrer que l’on peut toujours se relever d’une blessure qui brise les rêves…. De son entrée aux postes de demi de mêlée, demi d’ouverture et buteur ambidextre dans l’aire de jeu au ballon ovale dès l’âge de 5 ans, jusqu’à son plus haut accessit, Vincent n’aura cessé de cultiver la citoyenneté au sein du rugby. Il aura, au sein des clubs de Castres Olympique, RC Revelois, SC Mazamet (fédérale 1et 2), Sporting Club Albigeois,  Gaillac ou Lavaur acquit la rigueur des sportifs de haut niveau qui jamais ne les lâche : footing à 6h du matin, musculation le soir, notre CPE délaisse ses baskets pour la chemise toujours impeccable durant la journée. Avide de savoir et de connaissances, il n’hésite pas à poursuivre ses études (Master en Sciences de l’éducation), aime les personnes et cultive le dialogue : il fait l’unanimité.

 

De son apprentissage de la vie, il saura régler les conflits, déminer les situations les plus conflictuelles pour rassembler les protagonistes vers  un même but : l’école de la vie !

Journaliste sportif à 100 % et consultant et commentateur des retransmissions  à Sud Radio, Vincent est un sportif technique, il est aujourd’hui entraineur des Crabos et du centre de formation du Castres Olympique, complète agréablement son cursus d’éducateur (BE et D.E. d’entraineur). Vincent apparait désormais comme n’ayant jamais raccroché ses crampons ni son esprit sportif d’ailleurs !

 

FB_20150504_11_22_45_Saved_Picture copie2 copie.jpg

Vincent Lagassé va nous quitter en juillet et déjà il regrette de laisser son premier poste de CPE qui lui aura donné de nombreuses satisfactions aux côtés de son Principal Françoise Baudic qui l’a incité dans ses actions, mais tout autant ses collègues comme de cette jeune équipe de rugby filles qu’il avait fondée. Il a su réunir, entraîner et surtout fédérer tous les jeudis autour de lui et du ballon ovale ces jeunes filles souvent à la dérive avec toujours le même but : s’unir pour avancer, ne jamais baisser les bras et faire de ce qui aurait pu être un échec un grand pas en avant.

 

PC188938.JPG

Avec Vincent, il n’est pas question de gant de velours ni de main de fer, mais les choses se règlent comme à la vraie vie, autour des valeurs citoyennes acquises -et nos lecteurs l’auront compris- … sur les terrains de rugby.

 

 

PC188942.JPG

14/05/2015

Couiza Direction le Gers pour nos cyclos couizanais

 

unnamed copie.jpg

En effet , c'est cette année le tour des cyclos d'Auch, d'organiser le jumelage, pour le week-end de l'Ascension.

Ils seront 16 couizanais  à quitter Couiza Mercredi 13 Mai en début d'après midi, pour rejoindre le pays de d'Artagnan et leurs amis de Joyeuse, Villelaure-Cadenet, Maella et Auch. 140 cyclos et accompagnants seront hébergés au camping Le Talouch à Roquelaure (soit à 8 kms d'Auch) .. cela fait beaucoup de monde à gérer, pour les organisateurs. 

Le premier circuit du Jeudi fera 72km, il conduira nos cyclos vers Merens, Lavardens, la station thermale de Castera-Verduzan, Antras, Jegun  et retour au camping où l'après midi tous pourront profiter d'une piscine chauffée.

Le Vendredi, départ 07h30 pour un circuit de 101km qui les amènera à Notre Dame des Cyclistes, dans les Landes,après avoir traversé la ville de Condom et ses fameux mousquetaires. Nos cyclos  visiteront la chapelle et déposeront  leur maillot de Couiza,regagneront le camping en car et voitures.

Le samedi un circuit de 98km les attend, par la vallée de l'Arçon et le château de Lamothe d'où ils pourront admirer la chaîne des Pyrénées.

Dimanche, chacun regagnera son département, en se disant à l'année prochaine pour Joyeuse en Ardèche.

Le président Serge Vizcaino,avec tous ses amis cyclos, adressent leurs très sincères condoléances à Jean Michel Aguado,qui vient de perdre sa maman.

13/04/2015

Couiza Le CO COUIZA Pétanque figure dans les championnats audois

IMG_1824_resized copie.jpg

La participation du CO Couiza Pétanque aux divers championnats de l'Aude est une réalité. Les joueurs de Couiza aiment à se mesurer aux autres équipes départementales, parfois assez relevées ou ayant accédé en haut du graphique des championnats de France la saison dernière ou de façon plus lointaine. 

En ce qui concerne le début du mois à Quillan (Promotion triplette), trois triplettes ont participé en sénior homme. Si deux ont perdu en 8e de finale (Menardaud, Torreglossa, Crime et Chourreu, Ferrer et Roiyo), une troisième est sortie du lot, il s'agit de Michel Tricoire, Richard Savy et Guy Jacques. En effet, ils ont été qualifiés pour le championnat de ligue de leur catégorie (en mai à Cardet dans le Gard).

Perdants à 12 en 1/4 de finale, notre équipe aura donc une ferme volonté de se battre en Ligue pour accéder aux France dont ils ont perdu d'un cheveux l'accession directe. 

Nous noterons également à Quillan la participation de la triplette particulièrement sympathique  constituée de Line Giacomazzi,  Sylvie Burgat et Aude Mestre (notre photo) qui n'est pas sortie de poule, mais qui a eu le mérite de jouer, c'était en effet la seule équipe féminine à jouer à  Quillan, en ce début du mois de mars.

Au championnat de l'Aude mixte d'Espéraza et doublette masculine à Alzonne ou doublette féminine à Caunes Minervois, les licenciés couizanais n'ont pas figuré après la dure sélection par poule.

 

La saison est lancée 

Après la traditionnelle galette des rois, nos pétanqueurs reprennent les rythmes des concours officiels ou internes et hebdomadaires (challenge Vizcaïno) dès le 1er mai.

 

Voyage au Mondial de la Marseillaise

Par ailleurs, le séjour organisé par le club au célébrissime concours du Mondial à La Marseillaise (joueur ou spectateur), du 4 au 7 juillet prochain. Le tarif comprenant l'hôtel (3 nuitées et taxe de séjour et petit déjeuner), le bus, l'inscription au concours et le repas du samedi midi s'élève, en fonction de l'occupation des chambres entre 130 et 215 € par personne.

Renseignements et inscriptions au 04.68.74.07.02 ou 06.10.94.74.76 les places ne sont pas réservées uniquement aux licenciés ou pétanqueurs.