18/07/2015

Entre Mythe et Réalité, la mémoire de l'eau a divisé les avis

 

P7073183 copie.jpg

 

 

 

Daniel Delille a bousculé lors de sa conférence, sur le sujet controversé «la mémoire de l’eau : mythe ou réalité »,  les consciences de son auditoire du théâtre au plein air de Serres. 

En effet, il démontrait en tant qu’ingénieur comment les découvertes anciennes puis revisitées par certains chercheurs reconnus,  déclarant la possible mémoire qu’obtiendrait l’eau qui aurait été en contact au  préalable avec un produit, pourtant suivie de très près par les chercheurs, s’avérait fantaisiste.. 

Un débat qui permit aux participants d’apprécier la vigueur des échanges et l’intérêt de telles révélations pour chacun, alors que certains chercheurs étaient venus de loin –parfois d’autres régions de France- spécialement pour écouter Daniel Delille.

 

29/04/2015

COUIZA : 10e édition de Ferme en ferme sur notre territoire

 

de ferme en ferme, agriculture, la ville a la campagne,  visitez nos fermes

La 10e édition de l’opération de Ferme en Ferme dans la Haute Vallée de l’Aude et le pays de Sault qui aura lieu le 1er mai, regroupe un territoire très vaste qu’il est impossible désormais de visiter entier tout au long de la journée.

 

Aussi, pour une meilleure organisation, nous avons sélectionné sur le territoire de Couiza des adresses bien sympathiques qui devaient permettre aux visiteurs de saluer l’opération « Bienvenue chez nous » qui donne l’occasion de découvrir la diversité de l’agriculture locale, à déguster les produits de nos fermiers et agriculteurs audois.

 

De Ferme en Ferme se pratique avec quelques précautions : s’il a plu, prévoir des bottes, car dans la campagne qui dit pluie dit « agadou », un imper, des couverts pour les repas ou les gouters, garder le chien en laisse, rester courtois au volant et enfin, prendre précautionneusement une glacière pour conserver frais vos achats éventuels.

 

de ferme en ferme, agriculture, la ville a la campagne,  visitez nos fermes

En Pays de Couiza, nous avons sélectionné :

Couiza : jardin de la Haute Vallée où un stand de jeu l’après midi avec la ludothèque et des balades à dos d’ânes sont prévus. Il s’agit d’un atelier coopératif où les paysans viennent transformer artisanalement fruits, légumes et plantes pour fabriquer jus, confitures, pâtes à tartiner, sirops : un plein de vitamines.  Animation continue autour de la cuisson d’une confiture et du pressage de pommes, visite des installations et dégustations.

 

Montazels : Domaine St Jacques où Daniel Torregrosa  a transformé l’arrêt sur le chemin de Compostelle en lieu d’accueil privilégié pour non plus les pèlerins mais des visiteurs qui s’enrichiront d’une connaissance élargie sur la vigne, le vin, la blanquette traditionnelle ou ancestrale, le crémant, la cartagène  ou le jus de raisin. Repas organisé dans le chai avec « Les Mangetous » sur le thème « accords mets et vins ». Sur réservation 04.68.74.04.02. Gouter l’après midi crêpes aux confitures maison et boissons. Animation : meneurs de chevaux de trait et démonstration de travaux dans les vignes.   

 

de ferme en ferme, agriculture, la ville a la campagne,  visitez nos fermes

Bugarach : Famille Bibbeau avec un stand de la Pastorale Pyrénéenne pour présenter le travail des chiens de berger, repas ou composition de pique nique et crêpes, boissons chaudes. Mise à disposition de tables et de chaises. Repas sur réservation au 04.68.69.12.43

Les chèvres sauront vous faire découvrir leur malice, leur bon lait. Les pélardons, d’autres animaux feront votre bonheur.

Tristan Midoux et Laurianne Bouvier du  hameau des Cloutets ne pourront présenter leurs abeilles heureuses de transhumer de l’Ariège au Narbonnais, en passant par le Piémont Pyrénéen pour des miels tous différents, en raison de l’étroitesse de leur exploitation (Sougraigne), ils seront à la ferme des gascous pour vous permettre de déguster leurs produits.

 

Enfin, d’autres sites sauront peut être  satisfaire les visiteurs, ne pas hésiter à demander le guide pour mieux apprécier les divers lieux de découverte. Puivert et les vaches sympas de Bernard et Marie Roussel (Campserdou- tel 04.68.20.21.54 avec repas sur réservation), les poulets, canards et moutons du Gaec du Méchant pas (Campagne sur Aude 06.37.69.01.50 repas sur réservation), Gaec de Bergnes (Campagne sur Aude 04.68.31.83.79 repas sur réservation), ou bien le pays de Sault avec ses truites de la Fajolle (06.12.21.96.52), Cailla, Rodome ou Galinagues où l’espace test agricole vous jure de vous retenir de longs moments (06.98.70.61.18) autour de ses vaches, chèvres, poules, lait, pain et légumes.. repas en salle chaufféé.

 

Excellente ballade !

26/03/2015

Couiza Nos entrepreneurs affichent leurs concepts ce week end à Toques et Clocher

P3180350 copie copie.jpg

 

Deux entrepreneurs couizanais porteurs de concepts des plus innovants pour la Haute Vallée et le territoire national tout autant, ont  présenté leurs prototypes mercredi soir, à Couiza, devant des élus séduits par ces technologies. 

Ces prototypes d’une autre génération seront d’ailleurs installés  ce week-end pour Toques et Clochers 2015 à Limoux, sur l’allée des marronniers. Les visiteurs auront ainsi tout loisir d’apprécier de genre nouveau, d’urinoir sans eau et d’éteignoir à cigarettes. Nos deux concepteurs y croient et y adhérent à 100 %. A l’évaluation d’une fréquentation de 40 000 personnes au cours de la seule journée de samedi, on peut penser que l’impact devrait être des meilleurs.


Au-delà de l’aspect Ecologique, c’est l’Economie qui est privilégiée

Produit innovant de dernière génération s’inscrivant dans le cadre du développement durable, les éteignoirs à cigarettes avec recyclage des mégots ainsi que les urinoirs à membrane utilisables sans chimie, sans électricité, sans eau et 100% sans odeur !, sont déjà installés  sur le plan national en partenariat avec vision verte chez Mc Donald France (500 sur 1100 établissements), à l’Aéroport international de Bale -Mulhouse, celui de Grenoble, mais encore la mairie d’Avignon (Place de l’Horloge) notamment. 

Particulièrement avantageux pour les collectivités ou rassemblement de personnes, on peut estimer pour la journée de Toques, une économie de 12 000 litres d’eau potable. Certes le prix n’est pas ici un argument de vente, mais le volume du gaspillage qu’il représente, certainement.

 

Deux mairies particulièrement intéressées par ce concept

Jacques Hortala Maire et Président de la CdC du Pays de Couiza et Jacques Simon –adjoint au maire avec délégation financière et économique de la ville de Quillan- ont été particulièrement intéressés par le prototype. Le système de membrane qui se clipse au fond de l’urinoir permet aux hommes d’uriner en hygiène parfaite. La pulvérisation d’un produit assure le nettoyage sans eau de l’urinoir. C’est un plus concernant la qualité de la prestation.

 

P3180353 copie.jpg

Alors, est-ce une véritable révolution ?

On peut se demander en effet, si, avec le mode de vie que nous vivons, étant toujours  à la recherche de la moindre économie en matière de ressource naturelle, l’urinoir sans eau ne va pas détrôner nos pissotières ou sanisettes véritables nids à microbes qui avaient déjà rebuté dans les années 1980, les vespasiennes du début du 19°siècle.

« Un Oui unanime des élus, qualifié de sans aucun doute ».. Ils abondent dans ce sens, et bien au-delà des propos d’Eric Lagier et Patrick Schmitt, par leur recherche systématique de produits innovants certes, mais surtout peu onéreux. En effet, la notion d’économie dépasse celle de l’investissement qui s’avère assez faible. D’ailleurs, Jacques Hortala nous confirmera l’installation d’urinoirs sans eau au sein de  la caserne de pompiers de Couiza, dernièrement  rénovée. Son usage, certes pour l’instant à destination des hommes uniquement, est confortable et très apprécié.

 

Eric et Patrick qui ont créé  la société « Avenir Eco2»,  nous confirment le lancement de ce prototype pour lequel ils espèrent beaucoup, ce week-end déjà. Les prochaines réglementations en matière de lieux d’aisance vont être renforcées au niveau européen et devenir draconiennes.  Leur produit phare, l’urinoir sans eau devrait s’imposer tout naturellement sur un marché où rien n’existe de vraiment compétitif.

Marquant leur approbation, les élus ont tenu à porter le projet de ces deux visionnaires qui ne fera que renforcer la richesse en termes d’innovation dont la Haute Vallée peut encore se prévaloir.


 

Contact Avenir Eco 2 avenireco2@gmail.com, contact téléphonique 04.68.20.08.43 ou 06.25.90.12.55