27/05/2015

Couiza Une après midi pêche pour les enfants des plus divertissante

P5231482.JPG

 

P5231445 copie.jpg

  

Après avoir été reporté, le traditionnel concours de pêche s’est déroulé sous un soleil timide et un vent qui faisait rider la surface de l’eau.

37 participants avaient pris place sur les rives de la Salz, accompagnés d’un adulte responsable comme le prévoit le règlement. 

C’était souvent l’occasion pour certains d’apprendre à bien introduire l’appât sur l’hameçon. Les parents –souvent les papas, parfois les tontons ou les papis- s’y sont collés avec délice, trop heureux de savourer la plaisir toujours intact de  l’enfoncement du bouchon et le coup de main qu’il vaut mieux opérer pour ferrer la truite au bout de la ligne montée et l’empêcher de décrocher, patiemment l’amener sur la rive en moulinant, pour qu’elle finisse dans la garbuste ou le sachet.

Les organisateurs avaient installé un barrage qui a permis de faire monter le niveau de l’eau de la Salz et parfaire la circulation des poissons. Certains ont même pris des barbots, qu’ils ont relâchés aussitôt : l’heure était à la truite, ce poisson noble ! 

P5231457.JPG

Lors des discours, le Président François Montagné excusait  Jacques Hortala, empêché pour raisons familiales, -Mireille Cerutti (CdC) et Daniel Chourreu (Mairie) le suppléèrent-

et disait combien, tous les membres de l’association étaient contents de la participation des enfants à cette manifestation. Familiale certes, elle demeure un attrait particulier pour la pratique de la pêche, et ce n’est pas Alain Bourrel (APPMA) qui nous contredira puisqu’il dota les 4 premiers (2 garçons et 2 filles) du permis de pêcher pour leur catégorie. Tous diront combien, cette « opération sourire » est satisfaisante, éducative, pédagogique et sportive..

P5231458.JPG

 

 

 

 

P5231459.JPG

 

P5231464.JPG

P5231471.JPG

P5231473 copie1.jpg

 

P5231474 copie1.jpg

 

P5231476.JPG

 

P5231492.JPG

 

P5231500.JPG

 

 

 

 

 

 

felix aragou Sans titre-1.jpg

Le Premier : Félix Aragou .. un montazelois 

 

 

Les résultats :

Impatients, les enfants ont reçu coupes ou médailles et lots en nature (cannes à pêche, casquettes, tee-shirts, jeux de cartes). Les résultats furent les suivants (dans l’ordre du classement, par sexe) :

Filles : Emma Iglesias, Diane Montagné, Héloïse Gillet, Marie Novakowski,, Jade Conquet, Laetitia Susilla, Aîna Maurisson, Aurane  Maurisson, Laura Mendoza, Loïs Billard et Ines Kouïder.

Garçons : Félix Aragou, Paul Balestra, Clément Perez, Matéo Soler, Gabriel Delpas, Julian Montagné, Mathis Galzy, Maxime Melet Belm, Thomas Barbe, Sébastien Novakowski, Dominique Novakowski, Gauthier Hernandez, Louis Mauchon, Gauthier Villan, Santo Laffont, Mario Laffont, Grégory Cazenave, Guillaume Cazenave, Tristan Dany, Maël Levayé, Sanah Deron, Maxime bousgarbiès, Ilyies Kouider, Hugo Alandry et Thomas Orlawski. 

 Une activité loisir où les accompagnants se doivent d'être pédagogues 

P5231506.JPG

P5231507.JPG

 

 

 

P5231509.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P5231511.JPG

 

 

P5231512.JPG

 

 

P5231513.JPG

P5231514.JPG

 

P5231515.JPG

 

 

P5231516.JPG

 

 

P5231517.JPG

 

 

 

P5231520.JPG

 

P5231521.JPG

 

P5231523.JPG

 

 

P5231524.JPG

 

 

P5231525.JPG

 

 

P5231526.JPG

 

 

 

P5231527.JPG

 

 

P5231528.JPG

 

 

P5231529.JPG

 

 

P5231532.JPG

 

 

 

P5231533.JPG

 

 

P5231534.JPG

 

 

P5231535.JPG

 

 

 

P5231536.JPG

 

 

P5231537.JPG

 

P5231538.JPG

P5231539.JPG

 

 

P5231540.JPG

 

P5231498.JPG

 

 

20/05/2015

Vincent Lagassé : Sa passion du rugby le conduit aux valeurs citoyennes

                       

 

P3020021.JPG

 

Lorsque Vincent Lagassé est arrivé au collège JB Bieules à Couiza, c’était pour un remplacement alors que l’année scolaire avait déjà débutée. Pourtant, notre nouveau CPE (Conseiller Principal d’Education, équivaut à l’ancien surveillant général) avait une attitude peu commune, au sein de l’Equipe dirigeante….

 

Il n’aura mis que quelques jours à boucler sa période d’observation et à passer à l’action.

Car avec Vincent, à prime abord timide, l’œil du CPE guette. A Noël, il était adulé par les élèves, tous vêtus en Père Noel, ils ont pu avoir leur fête digne et enfin qui leur appartenait vraiment.. Des ateliers « découverte » sous forme  d’activités sportives ou culturelles auront tiré définitivement un trait sur les fêtes ringardes de chants et de spectacles bien ordonnés.

 

La fin de l’année scolaire approche et déjà nous apprenons le départ de ce grand homme qui avait su gagner la sympathie et la confiance de tous : équipe dirigeante, pédagogique, personnels administratif et technique, parents et élèves du Collège JB Bieules. La nouvelle est tombée depuis une semaine à peine : major de garçons, second au concours national de CPE, ce petit fils d’italien, celui qui n’oublie jamais les valeurs de la Terre, celles-là même que sa maman Odette lui a patiemment apprises : justice, altruisme et générosité- aura su montrer qu’il n’a jamais ni oublié ni renié ses origines, ni ses crampons, mais qu’au contraire il les aura conjugués pour régler les conflits, puisque tel est son rôle…

 

P3190395.JPG

Vincent a connu le rugby professionnel à Albi et à Gaillac sous l’influence de grands personnages du rugby (Eric Béchu, Alain Gaillard), mais sa carrière de haut niveau a prématurément était stoppée par une grave blessure au genou. Il a fallu vite prendre une décision, aujourd’hui on peut dire qu’il aura su montrer que l’on peut toujours se relever d’une blessure qui brise les rêves…. De son entrée aux postes de demi de mêlée, demi d’ouverture et buteur ambidextre dans l’aire de jeu au ballon ovale dès l’âge de 5 ans, jusqu’à son plus haut accessit, Vincent n’aura cessé de cultiver la citoyenneté au sein du rugby. Il aura, au sein des clubs de Castres Olympique, RC Revelois, SC Mazamet (fédérale 1et 2), Sporting Club Albigeois,  Gaillac ou Lavaur acquit la rigueur des sportifs de haut niveau qui jamais ne les lâche : footing à 6h du matin, musculation le soir, notre CPE délaisse ses baskets pour la chemise toujours impeccable durant la journée. Avide de savoir et de connaissances, il n’hésite pas à poursuivre ses études (Master en Sciences de l’éducation), aime les personnes et cultive le dialogue : il fait l’unanimité.

 

De son apprentissage de la vie, il saura régler les conflits, déminer les situations les plus conflictuelles pour rassembler les protagonistes vers  un même but : l’école de la vie !

Journaliste sportif à 100 % et consultant et commentateur des retransmissions  à Sud Radio, Vincent est un sportif technique, il est aujourd’hui entraineur des Crabos et du centre de formation du Castres Olympique, complète agréablement son cursus d’éducateur (BE et D.E. d’entraineur). Vincent apparait désormais comme n’ayant jamais raccroché ses crampons ni son esprit sportif d’ailleurs !

 

FB_20150504_11_22_45_Saved_Picture copie2 copie.jpg

Vincent Lagassé va nous quitter en juillet et déjà il regrette de laisser son premier poste de CPE qui lui aura donné de nombreuses satisfactions aux côtés de son Principal Françoise Baudic qui l’a incité dans ses actions, mais tout autant ses collègues comme de cette jeune équipe de rugby filles qu’il avait fondée. Il a su réunir, entraîner et surtout fédérer tous les jeudis autour de lui et du ballon ovale ces jeunes filles souvent à la dérive avec toujours le même but : s’unir pour avancer, ne jamais baisser les bras et faire de ce qui aurait pu être un échec un grand pas en avant.

 

PC188938.JPG

Avec Vincent, il n’est pas question de gant de velours ni de main de fer, mais les choses se règlent comme à la vraie vie, autour des valeurs citoyennes acquises -et nos lecteurs l’auront compris- … sur les terrains de rugby.

 

 

PC188942.JPG

19/05/2015

Les successeurs du garage Albus inaugurent

 

P4300993 copie.jpg

 

Laurent et Valérie Clavel avaient choisi en cette veille de 1er mai de fêter un nouveau départ à leur activité. 

Effectivement, après avoir été installés plus de 4 années  à la Zone Pastabrac, notre jeune mécanicien qui compte tout de même presque 23 années  années d'ancienneté dans la profession (18 ans salarié à Limoux, avant de créer son entreprise à Couiza) avait choisi avec son épouse de succéder à Guy Albrus, installé à l'entrée de Couiza côté Quillan, tout proche du cimetière.

 

Lors de son discours, Laurent Clavel dira combien, entouré de son amie Sylvie Basca de la chambre des métiers de l'Aude, de Jacques Hortala Maire de Couiza et président de la CdC du Pays de Couiza et Mireille Cerutti son adjointe, Flavie Coquant la Présidente de l'Union des commerçants de Couiza (UACPL), le chemin fut semé d'embûches. Il dira, lors de ses quelques mots, et Guy Albrus acquiescera à quel point il n'est pas simple en milieu rural de reprendre une affaire, malgré l'expérience professionnelle dont une personne peut se prévaloir. 

 

Pourtant, l'aventure s'ouvre désormais à lui et l'acquisition à ce bâtiment et de son environnement clôturé, plus vaste que le précédent, devrait permettre à la clientèle d'être satisfaite de ce nouveau service. Service que Jacques Hortala  englobera lors de son allocution dans les services d'aide à la personne qui, associés à l'agriculture et au tourisme et thermalisme sont les fleurons du territoire désormais. Pas moins de 50 commerçants, artisans et professions libérales sont installés sur l'axe depuis l'entrée de Couiza jusqu'à ce garage, sans compter la zone de Pastabrac confiera-t-il. Les artisans et commerçants ont effectivement joué un rôle déterminant dans la reconversion de ce territoire après les fermetures de la chapellerie.

 

Réussite et succès et espoir en avenir tels sont  les  vœux que tous souhaitèrent au garage Calvel, sous un tonnerre d'applaudissements, avant qu'un buffet ne clôture la soirée.

15:15 Écrit par CATHERINE MERCIER dans actualité, COUIZA, HAUTE VALLEE, HAUTE VALLEE DE L AUDE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |