16/04/2015

LE CALVAIRE D UNE COLLEGIENNE QUI A SU BRISER LE SILENCE

BRISER LE SILENCE OU SOMBRER ... ECRIRE OU MOURIR

Noémya Grohan est intervenue jeudi toute la journée au collège J. B. Bieules de Couiza pour décomplexer le harcèlement scolaire. Cette jeune fille habituée des plateaux TV (TV5 et M6 zone interdite pour apporter son témoignage et s’y confier), d’un naturel déconcertant a décrit son histoire aux élèves attentifs et interloqués.  

Si de nos jours, cette cause est portée par l’Education Nationale, le témoignage de cette jeune fille montre combien, voilà à peine quelques années, le harcèlement scolaire était considéré comme inexistant, non  parce qu’il n’existait pas mais parce qu’il était tout simplement ignoré. 

P4090744 copie.jpg

Une histoire banale … 

Des railleries, des moqueries.. des actes dénigrants  moraux aussi bien que  physiques (coups) ou cyber-harcèlement définissent assez bien les formes que  peuvent prendre cette atteinte à la dignité humaine. Discrimination physique, racket aux devoirs, rejet, isolement entrainent une perte de repères.

L’histoire de Noémya est une réalité, et tous les élèves du collège (toutes les classes ont participé à l’intervention à tour de rôle) ont très bien capté la chose… Ils ont d’ailleurs été particulièrement réactifs et touchants par leurs questions, leurs propos, à l’issue de l’intervention. Noémya a écrit son histoire  dans son livre «De la rage dans mon cartable» écrit à la première personne du singulier, loin d’être un roman est un témoignage poignant. L’intervention de la jeune fille jeudi était touchante, loin d’être moralisatrice, mais tellement proche de ses auditeurs. Ce grand bouleversement dans sa scolarité de collégienne, cette grande souffrance vécue, son parcours et tous les signaux qu’elle a cachés durant 4 années de sa vie ne sauraient être absous. Ils doivent  au contraire aider les victimes, aussi bien que les complaisants à réagir..

   

P4090750.JPG

Briser le silence, ne pas fermer les yeux pour rompre l’isolement

C’est cette leçon qu’il conviendra d’en tirer, alors qu’en parallèle les professeurs du Collège avaient demandé aux élèves de compléter le questionnaire « Vivre ensemble au Collège », de façon  tout à fait anonyme à l’aide d’un QCM (questionnaire à Choix Multiple). Réflexions sur la violence gratuite ou en phase de gestion de conflits, nos collégiens ont salué ce témoignage en applaudissant le courage et la démarche de Noémya.

P4090769.JPG

Briser le silence et .. Agir !

« Le travail ne s’arrêtera pas là » nous a confirmé Mme Françoise Baudic, Chef d’établissement, secondée par Vincent Lagassé (CPE) dans sa démarche.

Rebondir de cette expérience pour peut être participer à un concours national, en collaboration étroite avec d’autres élèves des collèges de la  Haute Vallée. Monter une vidéo, acquérir le langage qui va accrocher et faire qu’à Couiza, comme ailleurs, plus aucun harcèlement scolaire ne soit ignoré. 

 

Noémya a créé une association « Génér‘action solidaire » (www.généraction –solidaire.fr) et insiste sur le numéro vert  qui doit être activé en cas d’alerte 0808 807 010

P4090767.JPG

Les commentaires sont fermés.