04/04/2015

Rennes-les-Bains Le monde paysan du RPI Bugarach, Fourtou, Sougraigne et Rennes les Bains se mobilise pour ses écoles

P3310649.JPG

Après les parents d’élèves et leurs délégués, c’est le monde paysan qui appelle à la mobilisation.

Ils sont paysans, acteurs du monde rural dans lequel ils vivent, ils défendent cette ruralité. Ils ont fait le pari de développer leur activité professionnelle en zone rurale, ils sont investis dans la vie associative ou politique.. Ils se sont battus pour repeupler ce territoire et ..

« Aujourd’hui, nous dit Armel Rousset –éleveur à Sougraigne, attaché au soin de son troupeau de gasconnes-, nous qui avons fait de nombreux efforts pour re-dynamiser ce territoire isolé, accueillir des familles avec leurs enfants, nous voilà maintenant directement menacés par la fermeture d’une classe. A l’heure où le premier ministre fait de la défense de la ruralité, son cheval de bataille, nous nous interrogeons tous. Est-ce le sens de cette  mesure ? .. Ici, que  nous soyons paysans, parents ou grands-parents d’élèves scolarisés au RPI, comme tous en France nous sommes imposés, nous contribuons au développement économique de notre Pays, comme tous en France, nous avons les mêmes droits concernant l’éducation de nos enfants. Pour nous, cette fermeture de classe est inacceptable, car elle signifie le déclin économique et social de nos vallées.

Nous mettrons tout en œuvre pour aller à l’encontre de ce projet de fermeture, c’est pourquoi nous appelons à la mobilisation.

Et nous invitons ceux qui le désirent à nous rejoindre jeudi à 12h30 à l'entrée de Rennes les Bains, nous serons une bonne quinzaine de paysans, avec notre tracteur et nous opérerons à une réduction de la chaussée..»

 

Des actions crescendo

Mardi 7 avril est une date importante concernant la décision du maintien de la classe de Rennes les Bains et pour la défense de cette ruralité, d’autres actions sont prévues à l’issue.

 

IMG_2412.JPG

Mardi soir, à la sortie de l'Ecole, les femmes se sont associées au mouvement de protestation concernant le projet de fermeture d'une classe au RPI « Le rapide du Pic » regroupant Bugarach, Fourtou, Sougraigne et Rennes les Bains.

Elles ont choisi de poser devant l'école avec leur ventre bien rond... 

Résolument féministe, ce mouvement avait pour but d'attirer l'attention sur leur maternité ... potentielle pour infléchir la décision de fermeture d'une classe à l'école de Rennes les Bains. 

L'image que nous retiendrons aujourd'hui sera celle d'une population féminine délibérément jeune et pacifiste qui se mobilise et qui utilise l'image pour crier avec force ses revendications.

 

Les commentaires sont fermés.