26/03/2015

RENNES LES BAINS SOUGRAIGNE BUGARACH FOURTOU Des tracteurs face à l'Adminsitration

 

 

P3250526.JPG

Ce mercredi matin, rendez-vous était donné par les membres du SIVU  « Le rapide du Pic » gérant le RPI Bugarach, Fourtou, Sougraigne et Rennes les Bains devant le stade à  Couiza pour rallier l'inspection académique à limoux et déposer leur document argumentaire établi par le Conseil d'Ecole.

P3250501 copie.jpg

P3250499.JPG

P3250506.JPG

 

P3250507.JPG

P3250512.JPG

P3250517.JPG

 

 

P3250526.JPG

 

P3250530 copie.jpg

 

P3250532 copie.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si le rendez-vous du matin s'est particullièrement bien déroulé, nous avons mesuré la détermination des parents d'élèves, élus et membres du RPI à  défense le poste sur l'Ecole primaire de Rennes les Bains qui est en projet de suppression. 

 

P3250504 copie.jpg

P3250533 copie.jpg

 

 

P3250534 copie.jpg

 

 

 

 

Des tracteurs face à l'Administration

5 tracteurs qui sillonnent habituellement les terres agricoles  se sont joints au cortège d'une bonne quarantaine de véhicules pour rallier Couiza à Limoux,...  à la vitesse de l'escargot. La présence de la gendarmerie au cours de ce déplacement a permis de sécuriser le cortège sur le cordon routier de la Haute Vallée vers Limoux. 

 

P3250542.JPG

L' arrivée de ce long ruban aux environs de 10h à l'inspection académique de Limoux, -zone de Flassian-, s'est fait à grand renfort de bruit. En effet, aux tracteurs des champs qui montrent bien que les parents d'élèves sont venus avec ce qu'ils possèdent,  se sont joints les cloches des vaches que tous n'hésitèrent pas d'actionner devant l'établissement de l'administration de l'Education Nationale.

 

P3250545.JPG

P3250543 copie.jpg

 

 

P3250547.JPG

 

P3250550.JPG

 

Une délégation reçue

C'est l’inspecteur de l'Education nationale Thierry Marin qui a reçu une délégation de  parents d'élèves, élus municipaux et membres du SIVU. Le document qu'ils lui ont remis portait tous les arguments qui justifiaient les banderoles, tee-shirt et mobilisation extérieure. « Oui, nous avons peur pour notre école et nous y sommes attachés, elle est vitale ! » 

Les enfants entonnèrent une chanson apprise dont les paroles décrivaient leur situation. 

La discussion s'est déroulée de façon courtoise et constructive. « Monsieur Marin s'est montré particulièrement attentif à nos propos. » reprenaient les visiteurs bruyants à leur sortie. 

 

Toutefois, rien ne serait encore arrêté, mais ça le sera fin avril 

C'est le 7 avril que le Comité Technique Spécial Départemental (CTSD) transmettra ses directives  au Conseil Départemental de l'Education Nationale qui prendra sa décision le 28 avril prochain. 

Nos parents d'élèves particulièrement attachés à leur école nous assurent que leur action ne va sans doute pas s'arrêter là, à attendre le 28 avril, les bras croisés que la sage décision soit rendue. 

La pétition est toujours en ligne et recueille un nombre important de signatures. Avant cette date fatidique, il y a les Foulées Campenoises dès demain qui permettront là encore à tous de dire et redire, combien, pour ces quatre villages dans ce territoire, le maintien de ce poste d'enseignant,   est important.

 

Ce matin, à l'issue de la réunion, certains n'hésitaient pas à se demander quelles sont les dotations pour l'Aude, département sinistré, en matière de création de poste, ou si plutôt on ne déshabillerait pas une école, au bénéfice d'une autre .. située en zone urbaine. 

Le dispositif était levé sur la voie publique à l'issue de la matinée. Un pique-nique était encore savouré par les visiteurs dans les jardins de l'inpection académique. Avant de quitter Limoux, ils ont déposé une balle de paille au rond point du MC Do (entrée de Limoux, côté Carcassonne) « pour que chacun sache, en ce week end de fête à Limoux, qu'ici des parents se battent pour défendre leur école »

 

2006nnovembre 19 004.jpg

Les commentaires sont fermés.