31/01/2015

Rennes-le-Château Mystérieuses connexions pour amateurs d'étrange

ARETES DE POISSONS DE LYON, RITUEL ECOSSAIS RECTIFIE.. UN PUBLIC FRIAND D INSOLITE ET DE SECRETS A SUIVI LES CONFERENCES DE TERRE DE RHEDAE

P1189571 copie.jpg

Dimanche 18 janvier, Rennes-le-Château -le village désormais de tous les mystères- accueillait la troisième édition de «Mystérieuses Connexions». 

Toute une journée de conférences fut le fait  de l’association Terre de Rhedae. Dès 10h00 du matin, et jusqu’à 18h00, plusieurs conférenciers  en effet se sont succédés devant un public venu nombreux (70 à 80 personnes). 

P1189565.JPG  

 

Après une présentation générale de Christian Doumergue, auteur et président de l'association organisatrice, c'est André Douzet qui évoqua ses investigations concernant l’église templière de Montsaunès, puis Stenay et les mystères de Lyon. L’enchaînement était donc tout trouvé avec Walid Nazim, dont la conférence sur les arêtes de poisson (gigantesque et exceptionnel réseau souterrain d’origine inconnue situé à Lyon) a passionné l’auditoire.

P1189594.JPG

 

 

 

 

P1189591.JPG

Après une pause déjeuner des plus sympa, Jean-Pierre Tournier est intervenu sur l’histoire de la Franc-Maçonnerie  dont le Rite Écossais Rectifié,  il fut suivi d’Erik Sablé, auteur de nombreux ouvrages de référence sur René Guénon (1886-1951). Au cours d’une conférence pleine d’érudition, Erik Sablé a évoqué Guénon et la Massenie du Saint Graal. Puis Serge Goasguen, éditeur, a présenté le roman Le Secret de Diana Danesti avant que son auteur, Tony Baillargeat, ne prenne la parole et n'éclaire l’auditoire sur quelques aspects de ce récit à clef. Tony Baillargeat et Christian Doumergue ont à cette occasion donné quelques informations inédites sur l’étonnant Pierre Plantard. S’en est suivi un échange entre les auteurs, conférenciers et le public. 

P1189634.JPG

 

 

P1189631.JPG

 

P1189637.JPG

 

 

RlCphotoCD copie2 protégée.jpg

 

07:30 Écrit par CATHERINE MERCIER | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

30/01/2015

Rennes-le-ChâteauL’église Marie Madeleine de Rennes le Château a révélé l’alchimie des pommes bleues ce samedi 17 janvier

 

 

P1179423 copie3.jpg

 

Pommes bleues

Si le 17 janvier est pour la majorité de nos lecteurs la  Ste Roseline, pour  d’autres  dont la passion est de mieux connaître, comprendre ou  décortiquer l’histoire de Rennes le Château,  cette date représente la date dite des « pommes bleues ». 

P1179426.JPG

Le 17 janvier, une signification qui ne laisse personne indifférent. .. 

P1179443.JPG

Tout d’abord, cette date est tout sauf hasardeuse… En effet, le 17 janvier 1781 s’éteignit à Rennes le Château Marie de Negri d’Ables, dame d’Hautpoul Blanchefort –dont la stèle est connue et demeure une énigme-. C’est également la date où Saint Antoine, en 461, mourut…. Puis c’est l’abbé de tous les mystères qui s’y adjoint. Relevée dans  un message que l’abbé Saunière qu’il ramène de Paris, la transcription suivante « Bergère pas de tentation que Poussin Teniers gardent la clef pax DCLXXXI par la croix et ce cheval de Dieu j’achève ce daemon de gardien à midi pommes bleues ». C’est également la supposée date de la mort de l’abbé Saunière qui n’aurait été déclarée que quelques jours plus tard…d’autres 17 janvier pointent leur existence. Le cercle du 17 janvier, est une association dont le but est de réunir à cette date et se faire rencontrer des personnes curieuses du mystère de Rennes le Château. Ils y parviennent parfaitement en faisant connaître et en animant l’événement. 

P1179446.JPG

Le soleil se joue de la lumière

A Rennes le Château, le soleil joue se joue de la  lumière au sein de l’église en cette période hivernale. Il semble que peu d’églises en France possèdent les mêmes particularités de jouer avec le soleil (St Sulpice à Paris et la Cathédrale de Chartres).. Alors bas, ses rayons font apparaître trois pommes magnifiquement bleutées, détachées du reste des projections. Elles  vont circuler de la gauche vers la droite, jusqu’à arriver à l’extrémité droite de l’égalise (vers l’autel) et disparaître soudainement. 

 

_DSC0104 copiesigné.jpg

 Tout proche de St Antoine Ermite à 11h (GMT) entre les stations 1 et 2 apparaît une magnifique rosace, normalement invisible … Plus tard,  « à midi, pommes-bleues » (à « midi vrai», c'est-à-dire à 12h15) c’est sur la chaire que les 3 pommes bleues se positionnent exactement sur le globe tenu dans la main gauche de la statue, la pomme rouge est parfaitement à la verticale et les trois pommes blanches représentant la Trinité (le père, la mère et l’enfant) sont indiquées par le doigt de sa main droite relevée..

_DSC0096 copiesigné.jpg

Le phénomène se poursuit jusqu’à 13h où ça et là quelques paniers de pommes  aux belles couleurs plus ou moins pâles de bleu, jaune, rouge ou vert circulent au gré de la course du soleil, créant le suspense. Plusieurs jours encore, ce phénomène se reproduit, mais à condition qu’il fasse soleil !

P1179467 signée.jpg

Mais tous les 17 janvier, même si le soleil ne perce pas les nuages, à Rennes le Château par chance, pour seulement quelques secondes parfois, le soleil fait toujours une brève apparition à « midi  vrai », vous diront les habitués. 

_DSC0133 copiesignée.jpg

Pommes bleues, bleu apple, manzanas azules, mele blu... 

L’église Marie Madeleine, mais également le village de Rennes le Château résonne tous les 17 janvier d’accents français certes, mais aussi espagnols, italiens, allemands, anglais, hollandais, toulousains, héraultais  et même rocailleux de nos chères Corbières ! 

 

P1179481signée.jpg

 

 

 

 

 

P1179498signé.jpg

 

 

P1179538.JPG

P1179546 copie.jpgP1179537.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

07:15 Écrit par CATHERINE MERCIER | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |

29/01/2015

Couiza Engagés et dynamiques, les élus de la CdC montrent à la sous préfète leur cohérence

 

P1229643 copie.jpg

Après avoir visité les élus de la Mairie de Couiza, Mme Sylvie Siffermann, sous préfète de Limoux, accompagnée de Mme la Directrice de la DIRECTE ont rencontré les élus de la Communauté des Communes du Pays de Couiza.

Les élus dynamiques du canton se mobilisent

Il est un fait important, c’est que tous les maires du canton étaient présents pour   rencontrer les représentantes de l’Etat. Après communication des principales directives en matière de création d’emploi qu’elles ont détaillé, les élus ont défendu leur ruralité, leur canton à dimension humaine, à gestion démocratique, participative et engagée. 

Un canton avec des faiblesses certes, mais également avec des forces surtout et la mobilisation importante dont ils ont fait preuve ne saurait montrer le contraire.

P1229644.JPG

Tout un territoire engagé dans son développement économique

Les clés du tourisme sont là avec  le Thermalisme (dont le contrat thermal), un village de Vacances  (Arques), des hauts lieux de visites (Arques, Rennes le Château, Cubières et Bugarach), de l’Oeno-tourisme  et de l’hébergement saisonnier qui créent l’espace, alors que les maisons de services et autres  prestations sur le territoire du bassin de vie,  le confortent et le renforcent.

Mme Sylvie Siffermann  a pu constater auprès des maires un certain dynamisme et a noté l’importance de cette ruralité tant dans les services que la CdC rend qu’à ceux qu’elle porte dans le développement cohérent de ses activités, alors que le dialogue s'est rapidement instauré entre eux.

 

07:15 Écrit par CATHERINE MERCIER | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |