27/10/2014

Couiza Couiza : Nos sénateurs siègent sans être élus

P9226287 copie.jpg

Petit clin d'œil du Conseil Municipal de Couiza qui a salué, autour de son maire Jacques Hortala, les sénateurs de Couiza.

 

Ils n'ont pas été élus, qui sont-ils ?

Deux nouveaux sénateurs ont été élus dans l'Aude ces jours derniers au suffrage universel indirect. Pourtant, «les sénateurs de Couiza» constituent un groupe à part entière, non élus, ils siègent à vie.

Ce sont majoritairement des hommes -bien que certaines féminines siègent également-, leur nombre est irrégulier et varie au gré de la saison, des voyages, du labeur au potager ou de celui d'autres occupations. Ils siègent, non pas au palais du Luxembourg, mais au pied du carrefour principal de Couiza, celui qui relie la route de Rennes les Bains-Arques et  celle des Pyrénées des Pyrénées. Ils semblent garder les institutions que sont la Mairie, la Poste, la Communauté des Communes et la Trésorerie, accessoirement la pharmacie toute proche. Tel  des sages, ils sont installés sur trois bancs que le conseil municipal a fait marquer «banc des sénateurs de Couiza». Un petit coup de blanquette a scellé un bien bel hommage rendu à ceux qui, ne manqueront à de saluer le passant, si tant est qu'il s'approche ou les y invite. 

P9226289.JPG

Les yeux et le cœur de Couiza

De leur bonne humeur, ils sauront trouver le mot juste pour faire sourire l'inquiet des choses de la vie qui regagne sa voiture, tristement, indiquer au visiteur le château ou tout autre lieu couizanais.  

Hélas nos sénateurs n'interviennent dans aucune des décisions de la collectivité, n'ont pas le droit de vote ni aucun pouvoir consultatif. «Les nôtres» n'ont de sagesse que l'amitié, celle qui les fait se retrouver sur ces trois bancs -en fonction du sens du vent-, de la période de la journée (matin ou après midi en fonction du soleil) et du nombre de sénateurs ou de sièges vacants... rien à voir avec les représentants du Palais du Luxembourg ! ici, pas de missions, de commissions ou de groupes politiques..

Le soleil les fait souvent se retrouver plutôt auprès du tilleul qui prend tout d'un coup un accent africain d'«arbre à palabres».. Il écoute les revendications et les observations de la communauté et devient un lieu de rendez-vous idéal et plaisant.

 

Bien qu'ils siègent chaque jour, nos sénateurs ne sont pas enclins aux discours, personne n'avait préparé le sien. Leur seul désir demeure «pourvu qu'on puisse continuer à siéger ainsi»... émus par tant d'honneur d'une présence qu'ils pensaient anodine. Ils invitent tous ceux qui le désirent à siéger avec eux sans élection, leur groupe étant extensible, pourvu que le nouveau prétendant siège dans le même état d'esprit qu'eux....

P9226291.JPG

23:20 Écrit par CATHERINE MERCIER dans actualité, HONNEURS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.