22/10/2014

Couiza Association couizanaise Miroir des Mémoires nous dévoile une trace du passé

P9306603.JPG

Une trace du passé, comme un reflet..

Kathrin Jung  sait nous conquérir avec ses mots et son petit accent qui nous émeut. Elle vient d’installer les kakemonos de l’exposition du Miroir des Mémoires qu’elle a réalisé avec 3 autres photographes de la Haute Vallée : Cherie Aarts Coley, Patrick Castagnas et Jean-Louis Socquet Juglard, dans la salle Déodat Roché. Ils ont 45 ans en moyenne et ont donné la parole  à 24 «anciens» de la Haute Vallée. Chacune des  24 personnes âgée a été interrogée avec 8 questions identiques, elle a fait l’objet d’un portrait classique, et une photo dans son environnent,. puis choisi une photo historique de sa jeunesse. La magie de la technique photographique a fait le reste, tout le reste.

 

Chaque photographe s’exprime

Chaque photographe apporte  la variété à cette exposition : de l’interprétation et de la technique personnelle, nous découvrons ces visages, leur passion, leur douleur aussi.  Les mots certes, mais leurs expressions, leur physionomie nous touchent. Ils sont apparaissent tels que jamais nous ne les avions vus.

 

Miroir des Mémoires

Ils ont construit l’histoire de notre passé, nous faisant vivre le présent et nous mettant face à notre avenir, .. et nous les écoutons, nous les contemplons enfin, pourrions nous dire.

Laissons les parler,  écoutons les.. Lorsque nous donnons la parole à nos anciens, cette exposition nous montre combien ils ont à nous dire et nous avons à les écouter. Combien le Miroir des Mémoires peut nous interpeller… sur nous même.

 

Visite  tous les jours tout le mois d’octobre à Arques, 10h30-13h30 et 14h30-17h30. Autres lieux d’exposition prévus, (Galerie Soc-Art a Sougraigne dans tout le mois de decembre) livre en perspective. Les 4 photographes qui se reunissent pour cette action dans l'Association couizanaise (« Miroir des Memoires ») et qui nous promet de nombreuses autres animations photographiques sur la Haute Vallée.

 

20:44 Écrit par CATHERINE MERCIER dans actualité, CULTURE ARTS, NOS VILLAGES | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.