28/08/2014

COUIZA : La foire bio lieu privilégié d’échange et d’idées

Couiza

 

 

La foire bio de Couiza a été entachée d’un mauvais temps, puisqu’il a plu durant les deux jours d’ouverture et la veille lors de l’installation des exposants.

Si la foire a aujourd’hui mûrit dans son organisation, et dans sa réalisation, les exposants continuent à  privilégier la discussion dans leur mode de communication. En effet, ce ne fut, tout au long de la foire, que tables rondes, démonstrations et documentations qui ont permis  au visiteur de se documenter, de comprendre et d’apprécier chaque stand. Pendre le temps d'écouter les nombreux conseils et raisons souvent scientifiques. 

 

Des préoccupations souvent pécuniaires

La maîtrise des dépenses courantes, les économies d’énergie, la régulation du chauffage et l’amélioration de l’isolation sont, pour la maison, les principales préoccupations des visiteurs. Du choix des diverses moyens pour chacun de ces postes à son entretien et à la souplesse de son usage, les exposants présentent des chiffres concrets, des photos, des statistiques, des mesures pour argumenter. 

Stéphane Bulard, spécialisé dans l’énergie photovoltaïque autonome, ne donnera aucun conseil sans avoir au préalable effectué une analyse précise des besoins réels à tout demandeur. En effet, n’hésitera-t-il pas à souligner, avant d’envisager une production d’énergie sur mesure, il faut mesurer les économies que la famille est capable de réaliser  pour ne produire que le nécessaire et non le superflu ou l’inutile. Le stockage étant la principale difficulté dans ce domaine, rajoutera-t-il… Il sait qu'en cela, il trouvera un écho différent auprès de son interlocuteur, différent des autres démarches commerciales trop souvent hélas pratiquées.

P8035193.JPG

Tout parait désormais possible et réalisable  en bio

Certains  artisans ou stagiaires de Bâtipole Limoux caressaient de leurs mains enduites de terre ou de torchis les murs de paille assortis de différentes couleurs.. L’usage d’une matière première locale est toujours prioritairement recherché. Les coefficients de résistance thermique s’affichent se comparent, la bio omniprésente est un mode de vie qui s'affiche.  

P8035201.JPG

Ici, le Système d’Echange Local (SEL) intrigue, échanger son savoir, des biens et des services sans argent.. Puis c’est le stand des toilettes sèches qui interpelle, celui du siège dont l’assise parait toute naturelle, le peigne en corne que nos aïeux utilisaient sans en connaître réellement les propriétés. Les cocottes, les chaussures, le linge, divers stands d’informations sur la maîtrise de la qualité de la vie,  les jeux et le coin édition montreront l’étendue des produits désormais disponibles en label «bio». L’alimentaire se conjugue à toutes les sauces dans le parc : du frais, du prêt-à-l’emploi, de l’huile d’olive, du vin,  de la viande, des légumes, des graines, des galettes, des crêpes, des truites, du safran…  

P8035205.JPG

Deux jours paraissent ne pas suffirent pour tout visiter. Sacs remplis de documentations, le visiteur s’égare un instant devant la buvette qui regorge de produits bio très goûteux pour lesquels il aurait cru l’imagination des  producteurs limitée. La bio à Couiza, se sont deux jours de découverte, de forums, de conférences et de discussions. Et dire qu’il faudra attendre l’an prochain pour parfaire sa connaissance dans ce mode de vie qui n’a rien d’exceptionnel, sinon une  alternative agro-écologique en toute connaissance.

 

P8035216.JPG

 

P8035242.JPG

P8035234.JPG

P8035227.JPG

01:13 Écrit par CATHERINE MERCIER dans actualité, EVENEMENTS BIO, mode de vie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.